Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

[Candidature Journaliste] DukeMebar !
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le palais -> Bureau d'étude -> [ON] Candidatures
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DukeMebar
Membre Dimcraft
Membre Dimcraft

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 31
Localisation: Lyon
Masculin
Point(s): 33
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 01:46 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Bonjour bonjour !


Je poste ma candidature ici en tant que journaliste pour la SMASHE ! Kevin Harold de mon vrai nom ( et si vous voulez mon nom de famille, il se trouve bien caché dans mon pseudo Wink ), je suis en seconde (15 ans) et projette une 1ère L l'année prochaine. Je suis passionné de photographie traditionnelle (aussi dite argentique) -et je souhaite en faire mon métier- et de musique (rock progressif, psychédélique et classique, malheureusement je n'en joue plus).
In game, certains l'auront remarqué, je suis surtout un architecte, mais je ne pense pas avoir le niveau pour postuler à un poste ici ^^


Voilà pour ce qui est de la partie perso.


Pour la suite, j'aimerai partager avec vous une nouvelle fantastique écrite en 4ème, ça date un peu, mais j'écris peu en dehors de thèmes particuliers qui risquent peu de vous intéresser ^^ Je n'ai jamais été satisfait par la fin, sans avoir non plus le temps de la remanier. C'est un peu long, mais je crois que vous pouvez vous faire une idée avec uniquement le début.
Journal de P.N.
Le 4 Juin 18 . .
Tout l’équipage avait le souffle coupé. Au loin, les falaises de Terre de Feu émergeaient de la brume. Des falaises brunes, écorchées par le vent et les vagues. Des falaises qui imposaient aux marins un sentiment d’humilité envers Mère Nature. Ces mêmes marins qui, quelques minutes auparavant, me vantaient encore les mérites de la mécanique du S., fleuron de la technologie maritime à vapeur, illustrant ainsi ce paradoxe qui caractérise tant l’espèce humaine. Car, même le plus moderne des hommes ne saurait ignorer la beauté naturelle, façonnée par les humeurs de l’univers.
Se soustrayant au magnétisme des côtes argentines, le capitaine rappela à l’ordre l’équipage. C’était un homme droit, qui n’affichait jamais aucune expression, fait amusant en soi et qui attirait les regards des rares passagers à bord. Malgré sa voix plate et son flegme, il maintenait une autorité et un calme remarquable sur l’équipage.
J’oubliai… Depuis que je tiens ce journal, je ne vous ai pas expliqué la raison de ma présence sur le S. Je m’appelle P.N., je suis commerçant et botaniste à mes heures perdues. J’ai réussi à me faire engager comme « crabe » à bord du S. – car c’est ainsi qu’ils nomment les quartiers maîtres - pour collecter des échantillons dans les Iles Shetland.
Le 5 juin 18 . .
Un vieux matelot nous a conté hier soir une bien étrange histoire. Une légende effrayante, héritage du peuple Nazca qui peuplait jadis la Terre de Feu. Un démon chat hanterait les nuits des marins qui passent à proximité de Terre de Feu. Il se tapirait dans la nuit, invisible, et imprégnerait d’une paranoïa incontrôlable la proie qu’il choisit.
A la fin de son histoire, le vieux marin nous regarda, un à un. Les plus jeunes avaient l’air angoissé. Le vieux s’arrêta plus longtemps sur moi. Il me dévisageait, puis secoua la tête d’un air résigné.
Étrangement, malgré l’extravagance de ce conte, je demeurai troublé bien qu’incrédule. Peut-être était-ce dû à l’ambiance inquiétante qui régnait sur le pont ou à l’angoisse de la nuit… Qui n’a jamais ressenti l’anxiété héritée de nos ancêtres quand l’obscurité envahit le ciel ?
Le 7 juin 18 . .
Rien à signaler. Qu’un voyage en bateau peut devenir monotone, sans la bise parfumée et la houle qui ravit les marins !
Le 9 juin 18 . .
Pour passer le temps, je me suis amusé à composer un petit proverbe :
Prends garde à toi
Si la houle vient
Alors qu’à bord d’un bateau tu es.

Les membres de l’équipage me chahutèrent bien pour ce léger jeu d’esprit. Heureusement, un orage providentiel intervint en ma faveur : dès l’instant où je me mis en colère, le tonnerre retentit ! Apeurés, ces freluquets eurent tôt fait de retourner à leurs voilures et à leurs cordages !
10 juin 18 . .
Depuis l’épisode houleux, si je puis dire, d’hier, les marins me sont plutôt hostiles.
12 juin 18 . .
Depuis quelques jours, je suis exclu de la vie sur le bateau et les messes basses vont bon train quand je sors de ma cabine. J’aurai la preuve, un jour, de ces manigances !
Le 14 juin 18 . .
Ah ! Je me fourvoyais sur l’honorabilité du capitaine ! Lui aussi trempe dans l’affaire. Ce matin, alors que je l’abordai pour le saluer, il s’en alla en toute hâte. Une affaire urgente, dit-il. S’il me croit dupe, il se trompe.
Le 15 juin 18 . .
Les indices s’accumulent… Je les espionne pour découvrir le but de leurs vils agissements !
Le 22 juin 18 . .
J’ai passé la semaine à chercher les preuves… Je n’ai pas écrit de peur qu’ils ne découvrent mon journal. Mais maintenant, je suis sûr de leur traitrise. Les rustres ! Les simplets ! Des vautours et des charognards ! Je me disais bien que l’intérêt soudain de mes voisins de chambre pour la botanique était surfait. En entrant dans ma cabine, je les surpris à cacher mon herbier. J’eus tôt fait de les arraisonner tous les quatre et de récupérer mon bien. Je le range bien précieusement dans un tiroir sous clef, avec mon journal. Je n’ai pas vérifié que c’était mon herbier, mais qui en douterait ! Désormais, je veillerai la nuit et userai du couteau dont je me sers pour couper les plantes si besoin contre ces… je suis à court de mots pour décrire leur forfaiture. Je ne regrette pas d’en être venu aux mains, au risque d’en avoir rendu un ou deux invalides !
Le 23 juin 18 . ., de nuit.
A présent, je vois clair dans leur jeu. Je sors du recoin de ma cabine pour faire une ronde.
Une heure plus tard, dans la même nuit, de retour dans ma cabine
Je marchais sur le pont, serrant mon couteau dans la main. Une goutte de sueur perla sur mon front. Je l’essuyai d’un revers de manche. Un vertige me prend, puis des nausées. Que m’arrive-t-il ? Je tousse, je crache, de tous les pores de ma peau s’échappa une présence maléfique. C’est bientôt une ombre qui se dessina devant moi. Etrangement, plus elle se distingua, plus je me sentis libéré de mon angoisse. Les spasmes qui agitaient mon corps disparurent. Est-ce la fin de ma souffrance ? L’ombre se tient devant moi. Elle me susurra à l’oreille des mots que je ne parvins pas à comprendre. Soudain, elle se fondit en moi. Et aucun des mots pour exprimer la douleur, la peur ou la colère ne saurait décrire cet abîme de l’angoisse où les démons de l’effroi s’agitent en tout sens.

Au matin…
Le capitaine m’a tiré du lit très tôt. Il avait perdu son expression impassible habituelle et semblait en colère contre moi. Serait-ce en rapport avec les évènements de cette nuit ? D’ailleurs, je ne sais toujours pas pourquoi j’étais à ce moment incongru sur le pont. Et cette ombre…
A peine eus-je le temps d’émerger du sommeil si réparateur que le capitaine me mit aux fers. Qu’avais-je donc fait ? Je l’entends encore hurler « A fond de cale ! ». Peut-être devrais-je relire mon journal… Ils me l’ont jeté à la figure, à travers les barreaux.

Mon Dieu ! Les frissons me parcourent encore, après la lecture du journal. Qui suis-je pour user de violence ainsi ! Suis-je fou ?
Le 24 juin 18 . .
L’heure n’est plus à composer des comptines. Tous les évènements de ces derniers jours ne mènent qu’à une explication : je suis devenu fou. Une folie qui m’aurait amené à tuer… Je repense au démon chat… après tout, ne sommes-nous pas passés à proximité de Terre de Feu ?
Le 27 juin 18 . . , de nuit
Encore cette nausée… et cette toux… l’ombre ne peut pas être revenue… de toute façon, ce n’est qu’une hallucination…
Le 28 juin 18 . . , de nuit.
Cette fois-ci, point de nausée, ni de toux. L’ombre est apparue ainsi, sans d’aucune façon me prévenir. Elle est là devant moi pendant que j’écris. Elle s’approche tout en serrant mon couteau de botaniste dans la main.
Je m’évanouis.
Le 29 juin 18..
J’ai passé une nuit abominable. Des visions cauchemardesques ont hanté l’obscurité ambiante, quand je n’étais pas éveillé, haletant, guettant tout signe de l’apparition de l’Ombre.
Avant de m’évanouir, l’Ombre m’a soufflé un mot, un seul. Un mot inconnu, qui vous glace le sang et fait déferler en vous une cascade d’images. Des images de peur et de discorde. La lente agonie vers la folie, l’angoisse, la paranoïa qui vous ronge… La descente aux enfers qui ne prend fin que lorsque vous avez abandonné votre âme au démon.
Le 1er juillet 18 . .
Je lutte contre la folie. L’ombre va revenir pour me prendre à mon tour. Je suis terrorisé à l’idée que les évènements des derniers jours ne soient qu’un préambule.
L’Ombre est là ! Je crois que j’écris mes derniers mots…
Le 2 juillet 18 . .
Ma folie empire. Le médecin à bord a accepté de me voir. Il me prescrit un repos dans ma cabine individuelle.
Le capitaine est réticent mais accepte. 
De retour à terre, si je ne suis pas interné, personne ne croira à mes hallucinations. Ils me prendront pour fou.

Tout bien réfléchi, ils auront bien raison. Personne ne croirait à la légende ridicule qui m’angoisse tant. . .
Le 4 juillet 18 . .
Je la guette. Il ne fait aucun doute que je vis mes derniers jours.
Des crises d’angoisses me prennent. L’équipage est terrifié par les longs hurlements que je pousserais pendant ces crises.
Quelque part entre le 4 et le 10 juillet 18 . .
J’ai perdu la notion du temps. J’ignore même s’il fait jour ou nuit.
Une frénésie me prend. Je barricade les portes et guette. Voilà bien longtemps que je n’ai dormi.
Quelques jours plus tard . . . 
Elle est de retour . . . L’Ombre est de retour . . . Non pas pour me tuer, mais pour me prendre. . . Je vais devenir le pantin d’une horreur que je ne pourrai contrôler. . .
Elle est toujours pourvue de mon couteau de botaniste. Je n’ose imaginer son futur usage.

Pour la première fois, son visage prend forme… la forme d’une tête de chat.
Les images que sa dernière visite m’a évoqué ressurgissent dans mon esprit. Je vais devenir l’instrument de la discorde. Le poids de toutes les âmes damnées qui m’ont précédées dans les affres de l’épouvante et de la haine pèse sur mes épaules et mon cœur. 

L’Ombre se précipite vers moi, le couteau pointé en avant.

Dans la semi conscience qui clos mon existence, j’entends la vigie crier :

« Terre ! » 

Ici prend fin le journal de P.N.

Batavia*, quelques mois plus tard…

Un homme essoufflé entre avec fracas dans le salon du résident hollandais*. Il tient à la main une bouteille, dans laquelle on devine un carnet relié de cuir roulé. L’homme, surement marin au vue de son accoutrement, a l’air terrorisé. Le résident s’exclame :
« Que me vaut l’irruption si soudaine de l’un des meilleurs pêcheurs de l’île ? Auriez-vous le diable aux trousses, ou auriez-vous vu l’ombre de l’une de vos légendes marines dans les bas-fonds ? »
L’assemblée regroupée autour du résident s’esclaffe. Le marin reprend son souffle, et expose la raison de son intrusion :

(*à l’époque, la ville de Jakarta sur l’île de Java s’appelait Batavia, qui était alors une colonie hollandaise administrée par un « résident » hollandais, une sorte de gouverneur.)
«J’ai trouvé la bouteille sur le pont de ma barque. M’est avis qu’un des rej’tons du port l’a balancé sur mon bateau. J’sais pas lire grand chose, mais c’que j’ai compris m’a fait drôl’ment peur, j’vous assure ! Y’a d’quoi filer la frousse à tout un équipage, et pas d’plus couard ! »
Le marin tend la bouteille au résident, qui l’ouvre et débute sa lecture :

Histoire d’une horreur en Antarctique
Par M. de Montalban, lieutenant à bord du Séraphin.

Le récit que j’entame ici n’est pas des plus plaisant. Ainsi si vous croyez aux phénomènes surnaturels et aux atrocités engendrés par un démon, ne poursuivez pas la lecture de ces mémoires, car son incidence sur votre esprit pourrait être regrettable.
Je tiens à préciser que ce récit n’est pas un journal, je n’y confierai pas mes émotions et mon ressenti, de peur que ce livre ne tombe entre les mains de P.N..

Le 11Juillet 1806
Nous venons d’arriver aujourd’hui aux îles Shetland. M. P. N. a insisté, malgré son mal, pour embarquer à bord de la chaloupe qui partait en expédition à terre. Il emporta son couteau de botaniste, mais, à mon grand étonnement, il ne prit pas la peine de prendre son herbier. Le climat était tendu durant la traversée, car la réputation de P.N. avait déjà fait le tour de l’équipage, et il était désormais considéré par la plupart comme un déséquilibré. Un déséquilibré malfaisant. Certains tremblaient d’appréhension. Un doute surgit en mon esprit. Avais-je bien agi, en autorisant P.N. à participer à l’expédition ? Comme une réponse négative à ma pensée, P.N. fronça les sourcils d’un air désapprobateur. Soudain, des nuages noirs s’amoncelèrent en un anneau infernal autour de la chaloupe. Un matelot, pris de peur, sauta par dessus bord. Les autres s’accrochaient tant bien que mal au bastingage, tandis que le vent, prenant chaque seconde en puissance, manquait de renverser la chaloupe. Je suppliais alors mentalement le démon qui habitait cet homme de nous accorder sa pitié. Comme pris d’une soudaine miséricorde, il fit taire la tempête. Mes hommes étaient terrorisés, et j’estimai que la solution la plus prudente était de rentrer à bord du Séraphin, et d’organiser une nouvelle expédition le lendemain. Je doute qu’aucun des hommes qui ont embarqué à bord de cette chaloupe n’accepte d’y retourner accompagnés de P.N. Et je me fis la promesse alors de ne plus perdre de vue le cruel homme, sans toutefois l’irriter (car qui sait ce dont il est capable ?) pour la sécurité de l’équipage.

Le 12 Juillet 1806

Je reste aujourd’hui à bord du Séraphin. Le capitaine est parti à terre avec quelques matelots et le scientifique embarqué à bord du bateau. Je surveille de près P.N., tout en évitant de me faire remarquer. 
La journée à bord s’annonçait paisible, et P.N. ne semblait pas avoir l’intention de faire des siennes. Jusqu’à ce moment précis, où un matelot le bouscula, plus ou moins volontairement. P.N. s’irrita, et j’accourus essayer de calmer la situation. Le matelot tenta de frapper P.N., et bien mal lui en prit. Un bout surgit de nulle part et s’enroula autour de son cou. Le matelot fut soulevé et on vit l’homme se débattre pendant quelques secondes devant l’équipage, dont on lisait l’épouvante sur les visages. Alors, les spasmes ultimes qui scellent la vie d’un homme agitèrent son corps.
P.N. clama à l’équipage que s’il n’exécutait pas ses ordres, cette mort ne serait qu’un exemple. La terreur du démon chat réduit à néant ce qui restait d’honneur et de courage chez ces hommes, et tout l’équipage demeura pétrifié en attendant les ordres du démon. Un des marins préféra à la mort qui l’attendait de toute façon une fin plus douce comme la noyade. Il se jeta à l’eau. P.N. ne laissa même pas à cet homme le temps d’atteindre l’eau que son corps s’embrasa. Il flotta ainsi, telle une torche vivante, quelques minutes au dessus de la mer. Quand ses cris cessèrent, son corps tomba finalement dans l’océan.
L’équipage était paralysé de peur. Nombre d’entre eux comprirent qu’ils ne s’en sortiraient pas, mais ils obéirent tout de même à P.N., car aucune mort n’est moins douce que celle que vous inflige un démon.
P.N. ordonna le départ immédiat pour l’Europe. L’équipage s’exécuta sans d’aucune façon protester. Un des matelots refusait d’abandonner les hommes restés à terre, mais, heureusement pour lui, un de ses camarades le retint avant qu’il n’aille provoquer P.N..

Le 20 Juillet1806
Les jours passent, sans plus d’horreur à bord… L’équipage est résigné, et l’horizon d’une mort inéluctable obstrue tout espoir.


Le 22 Juillet 1806
L’équipage et moi-même avons décidé de saborder le navire à l’insu de notre tortionnaire. Nous le ferons cette nuit. J’ai réussi à subtiliser le journal de P.N., que je joint à ce récit dans une bouteille.Je jette maintenant cette bouteille à la mer, avec l’espoir que le message qu’elle contient sera entendu et que personne ne se risque plus au large de Terre de Feu.

Fin.




De retour à Batavia, chez le résident :

Le résident pâle comme la mort regarda l’assistance groupée autour de lui, qui attendait la boutade qui mettrait fin à cet épisode angoissant. Mais celle-ci ne vint pas. L’homme congédia son entourage, et s’enferma dans sa chambre. 

Après plusieurs semaines d’absence sans aucunes nouvelles du gouverneur, toujours enfermé dans sa chambre, on considéra qu’il était depuis longtemps le moment de changer de résident, et c’est ce que l’on fit. L’histoire gênante de la fin du règne de ce résident fut tue, mais certains racontent encore que celui-ci est devenu fou. Il fut la dernière victime connue du démon chat.




Merci d'avoir lu tout ça, et j'espère que cette candidature vous aura convaincu !
à bientôt sur le serveur ou ailleurs…
DukeMebar


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Mar - 01:46 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Etimo
Apprenti
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2013
Messages: 66
Localisation: France
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 59
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 20:24 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

J'ai pas tres bien compris... tu veut être journaliste sur le serveur ?Si c'est le cas, c'est une tres bonne idée, je n'ai pas lu ta nouvelle en entier, mais simplement le debut m'a plu.
Tu as de l'avenir, continue comme sa Smile
J'aime bien tes gouts aussi Wink
_________________
C'est en jouant que l'on comprend.


Revenir en haut
DukeMebar
Membre Dimcraft
Membre Dimcraft

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 31
Localisation: Lyon
Masculin
Point(s): 33
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 23:38 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Non, journaliste pour la SMASHE, mais pour le serveur aussi pourquoi pas Wink

Revenir en haut
Flav'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2012
Messages: 2 311
Localisation: Kremlin, Moscow, URSS
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Point(s): 2 664
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 23:52 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Hmm, pour l'instant, la SMASHE est quelque peu inexistante ,je ne sais meme pas vraiment si elle existe encore ^^


Et tu compterais faire quoi de ton grade ? de la pub sur les serveur, en en profitant pour poster des screen des différents builds ? faire de la vidéo ? ^^
Explique nous tout :3
_________________


Tomber est permis, se relever est ordonné.

You cannot hide. I see you. There is no life..... in the void..... Only..... Death


Revenir en haut
DukeMebar
Membre Dimcraft
Membre Dimcraft

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 31
Localisation: Lyon
Masculin
Point(s): 33
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 00:13 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Alors, si il n'y a pas de job du coté de la SMASHE, allons y pour créer un journal du serveur ! ça peut aller du journal posté de temps en temps dans un topic du forum, avec des screens et des petites infos sympas, pour informer les joueurs de ce qu'il se passe, au mini blog/site avec vidéos, présentations de buildings, articles, tout est possible et je suis motivé ! Actionbreaker aussi est partant pour participer Wink

Revenir en haut
Flav'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2012
Messages: 2 311
Localisation: Kremlin, Moscow, URSS
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Point(s): 2 664
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 00:25 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Y'a deux ans, une idée de ce type avait déjà été proposée, mais jamais conclue, pitêtre que tu réussiras :D
On avait pensé à faire un décor genre journal de 20h dans minecraft, et de filmer les perso tout en parlant de sur ts de tel batiment etc


Tout ce qui peut différencier Dimcraft des autres serveur est bon à prendre de toute façon !
_________________


Tomber est permis, se relever est ordonné.

You cannot hide. I see you. There is no life..... in the void..... Only..... Death


Revenir en haut
sploutch
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 586
Localisation: France
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 601
Moyenne de points: 1,03

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 01:26 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Alors, déjà tout d'abord, aki, qui est ce qui s'occupe de build le new spawn? Sebi? Non, c'est les builders de la team smashe. Oui nous sommes existant.

Ta candidature duke est bien. Cependant j'aimerai que tu écrives un article pas sur gondolin car c'est un sujet que tu maîtrises, mais par exemple sur la ville astania.
Rédige un article sur la ville de thomthom, avec des screens, tes impressions, tes critiques. Un vraie article journalistique.
Tu peux le faire?

Sinon, pour éventuellement un grade builder, je préfère attendre qu'une Map créative soit installé sur le serveur pour que tu nous montres tes talents.

Voilà.


Revenir en haut
Flav'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2012
Messages: 2 311
Localisation: Kremlin, Moscow, URSS
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Point(s): 2 664
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 12:33 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Sploutch, je veux bien que vous buildiez le spawn, mais c'est vous en tant que joueur, le nom SMASHE est un peu en pause non ? ^^'


Il est vrai qu'un article sur un sujet autre que ton domaine te rendrait plus justice Smile
_________________


Tomber est permis, se relever est ordonné.

You cannot hide. I see you. There is no life..... in the void..... Only..... Death


Revenir en haut
Etimo
Apprenti
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2013
Messages: 66
Localisation: France
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 59
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 12:50 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Tres bonne idée ! Cela permettrait d'être au courant de ce qui se passe sur le serveur. Cependant, cela exige un travail assez régulier...Sinon tu pourrait faire un article sur mon future temple japonai, dont je commenterait Wink sa serait vraiment sympa de ta part.
_________________
C'est en jouant que l'on comprend.


Revenir en haut
Flav'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2012
Messages: 2 311
Localisation: Kremlin, Moscow, URSS
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鼠 Rat
Point(s): 2 664
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 14:37 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Belle idée, mais ton projet est assez avancée pour qu'on puisse en dire assez sur les screen et tout ? Parce que montrer une plateforme et dire " ici sera un superbe temple d'Etimo", c'est pas un vrai article xD
Après si il y a de quoi se fournir en image, je suis totalement pour !
_________________


Tomber est permis, se relever est ordonné.

You cannot hide. I see you. There is no life..... in the void..... Only..... Death


Revenir en haut
Eho
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 1 076
Localisation: Derriere toi
Masculin
Point(s): 1 091
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 20:34 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Pour répondre à l’ineptie de flav', non la smashe n'est pas morte, ni inactive, c'est bien elle qui construit le spawn d'ailleur!!De plus ta candidature est la bienvenue,  nous en avions parlé en jeu, (je t'avoue que je n'ai pas encore lu ta nouvelle par manque de temps mais je le ferais promis)
Ensuite je ne suis pas contre l'idée de te faire faire un article sur la ville de thomthomXthom Wink
Cdlt.
_________________
La vertu fait plus de massacres et de vengeances que le vice. La cruauté est le moyen des honnêtes gens car ils se savent bons et leur conscience les absout.


Revenir en haut
Mumakil
Membre Dimcraft
Membre Dimcraft

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2014
Messages: 40
Localisation: Fran
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 38
Moyenne de points: 0,95

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 22:09 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Juste pour mon avis je trouve de faire un journal pas mal mais pas que cela dépasse les limites de discrétion ( intimité ) mais cela peut-être bien pour des grandes occasions Smile
_________________
Rien n'est plus grand que la puissance des nains,si tu t’opposes à mon chemin je te couperais comme du petit bois même si je suis petit mais ma hache est longue !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Etimo
Apprenti
Apprenti

Hors ligne

Inscrit le: 22 Fév 2013
Messages: 66
Localisation: France
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Point(s): 59
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 13:12 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Pourquoi "Intimité" Mumakill, tu as des choses a cacher ? xD
Et pour répondre a Flav', l'article ne pourrait qu'être fait apres la construction finit évidemment Wink
_________________
C'est en jouant que l'on comprend.


Revenir en haut
sebi
Membre Dimcraft
Membre Dimcraft

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2012
Messages: 227
Masculin
Point(s): 226
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 14:05 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

oui ces moi qui build le spawn sploutch Wink
_________________


Revenir en haut
Mumakil
Membre Dimcraft
Membre Dimcraft

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2014
Messages: 40
Localisation: Fran
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 38
Moyenne de points: 0,95

MessagePosté le: Mer 19 Mar - 14:55 (2014)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar ! Répondre en citant

Je veux pas tout dévoiler il y a des choses qui peuvent attendre d’être dites et oui peut-être bien que j'ai des choses à cacher mais pour la surprise c'est pas super :/
_________________
Rien n'est plus grand que la puissance des nains,si tu t’opposes à mon chemin je te couperais comme du petit bois même si je suis petit mais ma hache est longue !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:24 (2017)    Sujet du message: [Candidature Journaliste] DukeMebar !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Le palais -> Bureau d'étude -> [ON] Candidatures Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Design Forum FIFI Signavat © 2013 - 2014
Traduction par : phpBB-fr.com